Loin d’être obsolète, la Insta360 Pro fait encore partie des meilleures caméras 360° professionnelles du marché. Sortie en 2017, elle a vu arriver une version amélioré en août 2018. La Pro 2 apporte des améliorations techniques dans un monde en plein développement où la technologie va très vite. Pour autant la Pro 2 est-elle vraiment meilleure que sa prédécesseure ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer.

Insta360 pro vs Insta360 pro 2 – Tableau comparatif

Voici avant de rentrer dans le détail des explications, un tableau comparatif entre les 2 caméras. En gras vous avez les nouveautés annoncées.

INSTA PRO 1INSTA PRO 2
Lentilles200° 6x 2.4 fish eye200° 6x 2.4 fish eye
VIDEO 2D
 Stitch en post production7680×3840 (8K 2D) 30fps
7680×3840 (8K 2D) 5fps
3840×1920(4K 2D) 120fps
7680×3840 (8K 2D) 30fps HDR
7680×3840 (8K 2D) 60fps
7680×3840 (8K 2D) 5fps
3840×1920(4K 2D) 120fps
Stitch en temps réel3820×2160 (4K 2D) 30fps
3840×1920 (4K 2D) 30fps
3820×2160 (4K 2D) 30fps
3840×1920 (4K 2D) 30fps
VIDEO 3D
Stitch en post production6400×6400 (6K 3D) 30fps
3840×3840 (4K 3D) 60fps
7680×7680 (8K 3D) 30fps
6400×6400 (6K 3D) 60fps
3840×3840 (4K 3D) 60fps
Stitch en temps réel3840×3840 (4K 3D) 24fps3840×3840 (4K 3D) 30fps
PHOTO
Stitch en post production12000×12000 (12K 2D/3D)12000×12000 (12K 2D/3D)
Stitch en temps réel7680X7680 (8K 3D)
7680×3840 (8K 2D)
7680X7680 (8K 3D)
7680×3840 (8K 2D)
Live streamBuilt-in server
Custom server
HDMI output
3840×1920@30fps (4K 2D live) enregistrer en 4K
3840×3840@30fps (4K 3D live) enregistrer en 4K 3D
Built-in server
Custom server
HDMI output
3840×1920@30fps (4K 2D live) enregistré en 8K 2D
3840×3840@30fps (4K 3D live) enregistré en 6K 3D 
Bitrate par lentille40mbs120mbs
StabilisationStabilisation 6 axesFlowState stabilisation (9 axes)
Son4 micros ambisonics4 micros ambisonics
Mémoire1 carte SD6 micro SD + 1 carte SD
Batterie5100mAH (50min)5100mAH (50min)
ConnexionsWifi, Ethernet, HDMI, USB-C, USB, prise jackWifi, Ethernet, HDMI, prise jack x2, USBx2, USB-C, GPS
Poids1228g1550g
Prix3 999€à partir de 5 599€

Une mallette de transport identique.

Aucun changement du côté de la mallette de transport. On retrouve exactement la même que sur la pro 1. Extrêmement bien finie, rigide et protectrice elle est également sous la norme IP67 ce qui signifie qu’elle est résistante à la poussière et qu’elle peut être immergée à 1m de profondeur pendant 30 minutes. Les accessoires supplémentaires (boitier Farsight, cartes micro SD, hub…) sont dans des colis séparés.

Pas de changements esthétiques.

Les antennes : la différence qui frappe immédiatement, ce sont ces 2 antennes GPS et wifi qui trônent fièrement sur le dessus de la caméra. De face ça lui donne un aspect presque humain ou du moins droïde sorti tout droit de Star Wars.

Cependant une fois démontées, difficile de faire la différence entre les 2 machines. Même dimension, même couleur, même structure, il faut regarder dans les détails pour faire la différence.

Ces antennes GPS permettent d’utiliser la fonction Google Street View sans ajout d’un adaptateur GPS et d’augmenter la portée du signal wifi.

Une vis ¼ sur le dessus pour des accessoires :

Bien que la caméra soit pourvue de 4 micros pour un son spatial, il est conseillé d’utiliser un micro externe 360° pour capter le meilleur du son. Jusqu’à présent, il était nécessaire de fixer le micro sur le dessus grâce à des fixations « maisons » ou bien de le mettre sur le trépied. Grâce à une vis ¼,  il est désormais possible de placer un accessoire sur le dessus ou bien de porter la caméra par le haut (notamment sur un drone)

La caméra implante une prise jack supplémentaire sur son sommet ainsi qu’une prise USB.

Si les connectiques ne changent pas en dessous, elles se déplacent légèrement pour accueillir 6 cartes micro SD en complément de la carte SD traditionnelle, afin de récupérer l’image source en 120mpbs.

Esthétiquement les différences s’arrêteront là, son poids de 300g plus lourd n’est pas dû aux antennes qui ne pèsent que 20g.

Le temps d’allumage : 

Un des gros défauts de la 1ere version était son temps d’allumage qui était de 1min 20 en moyenne. Un gros effort a été fait sur la nouvelle qui est opérationnelle en moins de 30 secondes.

Un bruit toujours présent :

La insta pro est une caméra relativement bruyante. Son système de refroidissement est assuré par des ventilateurs qui sont très présents au niveau sonore. La pro 2 n’améliore malheureusement pas ce problème.

 

Des modes vidéos plus performants. 

Ce qu’on constate rapidement avec ce tableau comparatif, c’est une amélioration notable en terme de définition d’image. Là où la première génération plafonnait en 8K 2D 30fps, la nouvelle double la fréquence d’image pour passer à 60fps. Elle rajoute aussi le mode HDR aux vidéos qui était jusqu’à présent réservé aux photos.

Le mode stéréoscopique (3D) a lui aussi été revu passant du 6K au 8K ! Une amélioration plutôt appréciable quand on sait que la 3D est vraiment visible dans un casque VR.

Du RAW partout, du HDR en masse.

Le mode photo bénéficie désormais d’une prise en charge RAW sur tous les modes pour plus de flexibilité. Le mode HDR a été revu avec des options supplémentaires permettant de prendre 3, 5, 7, ou 9 photos pour avoir le rendu HDR. Ce nouveau mode permet de sortir sur demande jusqu’à 9 photos supplémentaires avec différentes expositions, là où la pro 1 en proposait 3.

Voici 9 photos du mode HDR avec différentes expositions.

Capture d’écran d’une vidéo filmée en 8K et stitchée en 4K. Mode vidéo normal

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 1

Capture d’écran d’une vidéo filmée en 8K et stitchée en 4K. Mode vidéo normal

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 2

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 1 Lumière artificielle

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 1 environnement sombre

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 2 Lumière artificielle

Photo 8K mode normal Insta360 Pro 2 environnement sombre

Globalement la Insta360 Pro 2 s’en sort un peu mieux que ça petit soeur même si cela reste léger. À l’extérieur, les couleurs sont plus fidèles sur la 2, il y a également plus de détails et les plans ont tendance à être moins cramés. 

En intérieur par contre la pro 2 a du mal avec la lumière artificielle qui donne cet aspect jaunâtre, alors que la 1 arrive a ressortir une image plutôt blanche.

Dans l’obscurité la Pro 2 capte légèrement plus de lumière ce qui permet d’avoir plus de détails mais cela reste léger.

Une stabilisation améliorée.

 

Gros point noir de la 1ere génération, la stabilisation n’était pas à la hauteur. Dès qu’il y avait du mouvement, de gros tremblements se faisaient ressentir, obligeant à passer du temps sur la stabilisation de l’image en post production.

La version 2 semble corriger le problème avec une nouvelle technologie empruntée à la Insta ONE, la stabilisation FlowState. Une stabilisation sur 9 axes permettant une post production plus facile et une plus grande liberté d’utilisation de la caméra en mouvement.

Un retour vidéo en 30fps !

Le retour vidéo de la 1ere génération a une latence importante avec le retour en 1fps et une portée faible, ce qui implique une limitation dans les réglages de la caméra à distance et ce particulièrement en drone.

La version 2 apporte un correctif plus stable avec un retour en 30fps et une distance doublée à 20m grâce aux antennes.

Pour aller plus loin, le système Farsight permet de modifier les courbes d’exposition de la caméra à une distance de 300m et 1000m en cas de terrain dégagé. Le dispositif se compose d’un émetteur et d’un récepteur, qui est un support pour l’appareil de contrôle.

Annoncé avec 3 heures d’autonomie il dépasse l’autonomie globale de la caméra avec 2 batteries.

Une nouveauté bienvenue pour permettre d’avoir une image toujours bien exposée en évitant les surprises de sur ou sous exposition. De plus, vous pouvez contrôler que votre plan est en adéquation avec ce que vous vouliez à l’origine.

A noter que ce système est compatible avec la Pro 1 mais le retour vidéo reste en 1fps.

Mode de stream en direct avec enregistrement 8K.

La version 1 était capable de transmettre un flux en 4K lors d’une retransmission en directe sur les réseaux sociaux par exemple et vous aviez la possibilité d’enregistrer la vidéo en 4K pour revoir et éventuellement faire un montage de ce live 360°.

La version 2 propose la même chose avec une retransmission en 4K mais propose un enregistrement en 8K. Vous pouvez ainsi profiter d’une qualité bien supérieure à ce qui a été transmis en direct.

Idem pour la version 3D qui s’enregistre désormais en 6K.

Un traitement de post production simplifiée ?

Insta propose désormais la prise en charge du stitching depuis le logiciel Adobe Premiere Pro qui utilise une extension du logiciel Insta360Stitcher. Il suffit de placer le fichier de votre caméra directement dans Premiere Pro avec cette extension et votre stitch sera automatique. Un gain de temps sur ce point.

Pratique mais on verra rapidement les limites en cas de mouvement avec la caméra. Mieux vaut dans ces cas-là passer par un logiciel comme Mistika VR.

En revanche si nous gagnons du temps sur le stitch, le transfert des fichiers est devenu plus complexe.

La caméra ne peut fonctionner que quand les 6 cartes micro SD et la carte SD principale sont présentes. Ensuite le transfert des 6 micros SD oblige soit à les sortir une par une et récupérer des données manuellement ; soit passer par un serveur grâce à votre ordinateur. Voici un tuto expliquant la procédure.

Une utilisation plus complexe.

Même si la nouvelle Pro 2 apporte un lot d’améliorations bienvenues, elle perd en simplicité.

Un point qui pour nous était un atout sur la première version et qui se transforme en véritable frein : la simplicité d’utilisation.

La Pro a révolutionné le marché en proposant une caméra avec une seule batterie, une seule carte SD (ou un disque dur) avec au final un seul fichier à exploiter.

La nouvelle garde sa batterie mais impose désormais 7 cartes de stockage. Les 6 micros SD et la SD classique. Nous pensions au départ que les 6 micros SD étaient des cartes de stockage pour un fichier de meilleure qualité que nous pouvions utiliser ou non (une sorte d’option). Mais il se trouve qu’en réalité elles sont indispensables au fonctionnement de la caméra et que la carte SD principale stocke une version « allégé » de vos vidéos, des proxys.

Cela vous oblige donc à vider les 7 cartes SD quand elles sont pleines au lieu de 1 précédemment. Pour cela 2 solutions, si vous êtes au bureau ou que vous avez un accès à une prise de courant, vous pouvez utiliser le HUB USB pour transférer le contenu des 7 cartes en une seule fois. Le HUB fourni fonctionne sur secteur et nous a été livré en prise USB.

Si vous ne souhaitez pas extraire les cartes de leur logement alors il faudra utiliser le connecteur Ethernet fourni pour le relier à votre ordinateur.

Transférer ensuite vos fichiers sur le support de votre choix. Attention au temps, pour exemple : 2 photos une en 8K et l’autre en 12K + une vidéo de 47 secondes en 8K60fps = 4,5Go et 7 min de transfert.

Je vous laisse imaginer le temps pour les 64Go de vos cartes si vous avez besoin de place.

Il vous reste enfin la possibilité de doubler le nombre de carte SD…

Insta360 Pro 2 faut- il craquer ?

La question doit se poser sérieusement quand on connaît le prix de la bête !

Si vous cherchez une caméra professionnelle polyvalente d’excellente qualité et que vous n’en aviez pas, en effet c’est un choix judicieux. A condition cependant d’accepter de faire pas mal de manipulations à l’utilisation.

En revanche si vous êtes déjà propriétaire d’une Insta360 Pro, il faut bien déterminer les raisons de ce changement.

La différence de qualité est présente mais justifie t-elle le changement ? Pas entièrement ! La qualité est certes meilleure et les possibilités sont plus nombreuses, mais changer uniquement pour ça ne serait pas judicieux.

Par contre si vous ajoutez à ça la stabilisation presque parfaite (qui vous fera gagner du temps) la possibilité d’avoir un retour vidéo (qui améliorera la qualité de vos plans) et la possibilité d’enregistrer chaque image avec un bitrate 3 fois plus élevé, le changement vaut le coup.

Vous améliorerez globalement la qualité de vos réalisations dans un monde ou l’évolution va très vite. En revanche l’utilisation de la caméra sera légèrement plus complexe que votre Insta Pro 1.

Sachant que votre Insta360 Pro garde encore une certaine valeur, le changement ne vous coûterait pas si cher que cela (à condition d’arriver à la vendre).

Vous avez aimer cet article ? Partagez le !

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous avez aimer cet article ? Partagez le !

 

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

La vidéo 360° vous intéresse ? N’hésitez pas à nous contacter et nous répondrons avec plaisir à vos questions.

Vous avez aimer cet article ? Partagez le !

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous avez aimer cet article ? Partagez le !

 

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Nos dernières actualités